... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

vendredi 4 avril 2014

Je... La nuit...

Je La nuit Elixir Intimation lasse après Turbulence(s) Tentations disgrace Encor ta merde en absence Nectar indolent & menaces factices Qui est ? Hier pas loin De la délivrance Crasse Cette existence grêle Après l'immanence même Rien Soit Cesser de savoir à peine Et sans une once de délice... Je La nuit Souvenance Fantôme de désir Impudique Et vivant Par-delà l'étendue ivre qui s'obstine De captieux desseins alors intenses Pour une seconde suspecte & dense Etre vu est une dérive encor D'incertaine élégie en lente fulmination Qui danse ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire