... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

lundi 30 juillet 2012

la jetée...

l'histoire d'un homme marqué par une image d'enfance...




alone, intense, et rien, ou presque....

La Jetée

encore pour un temps éphémère...


vendredi 27 juillet 2012

et pour rien...


ne point suivre la règle
qui ne subsiste sans agrément
majeur.
cette existence délicate
est véhémente, par ailleurs…
voir n’est pas percevoir
ou influer, à peine.
lois des désirs dés sans loisir
à l’exhortation incertaine.
quelque suspecte lamentation
traduite pour un temps
et pour rien,
en sensations dernières
évasion souveraine
cette ancre est telle
qu’il y a un siècle, ou presque…
envahissante l’ombre
barreaux de cuivre vert-de-grisés
la fin, cette élégance
au loin cette limite.

mardi 24 juillet 2012

quatre mains...


dEUS, version française...

un élan


l’air est insane
la musique à sa date suspecte…
hier encore quelque implosion souveraine
viride & roide
intense(s) et brève(s) déflagration(s)
la révolution point éternelle
s’efface presque…
l’œil ouvert à cette mort, avide & mensongère
partout ailleurs un élan
délétère. 

samedi 21 juillet 2012

tabula rasa

à l'aube un crâne à l'orbite fantasque/point d'apoastre encore tu marches parmi les âges et la désabusion/l'art de rien est un masque/savoir ou pas cela importe/haine du quotidien qui t'habite/la vie avant la molaire à l'air libre, c'était quoi ?/à peine cette chair intruse et désirable/tu avances encore tu y vas tout droit/rien ne manque pas sauf ces deux trous à sa tempe droite/éternel horizon/tu continues sans conséquence aucune quant à cette extinction/toujours te semble floue zone limite/tu le sais tout à fait/mais non...

vendredi 20 juillet 2012

so young, but so cold...

kas product, loony-bin, album by pass (1983)

samedi 14 juillet 2012

adresse au pape, par antonin artaud.


cf: oeuvres (quarto/gallimard) p.133

nadir

hasard néant merde. rien après l'ennui l'instinct d'ombre; se soulève le ventre à son rythme - pantelant néant merde. trou prenant focale amère hasard se perdre est divertissement - toxique - éphémère. panmixie nandrolone sanguine il se peut que rien. maladie nomade bruit blanc fusil métaphysique enrayé pour un temps. merde hasard merde obsessions obstructions échange de fluide/le néant n'intéresse plus personne. nul exil élégant, l'élimination est un langage, l'hébétude, un sens. encore cette ondée carcinogène. j'attends - la fin soudaine ou la blessure, absurde - néant merde hasard - hasard par-delà les nuits/en merde contemporaine.

jeudi 12 juillet 2012

indistinction

toujours continuer,
toujours continuer...
hors ère
la menace coule
le long d'une gorge mensongère
aveugle même
ligne de mire
des voix envisagent dévisagent
pourtant la peur hier
nous sommes des audaces
éphémères
lambeaux de peau nébuleux
puissance des failles amères
simulacre(s)
précaire est l'indistinction
en ce ciel  lourd... & las
le songe abhorre
et l'oeil ouvert
en noyades sereines
à l'éclair insolent...

mercredi 11 juillet 2012

le monde précédent s'est effondré


à la nuit, le dernier des poëtes du cinématographe...


cochonnerie humaine...

video

mardi 10 juillet 2012

le baiser, 1930


par man ray...

samedi 7 juillet 2012

onze...


jamais je ne me méfie des fameux tags, mais via la sérendipité électronique, il m'arrive de découvrir quelques interrogations incertaines:

chez http://www.etincelle-blog.com/

1- si tu étais un animal, lequel serais-tu et pourquoi ?
un oiseau de mauvaise augure.

2- quelle superstition as-tu, si tu en a une ?
si tu glandes bien, tu arrives bien.


3- trois choses que tu emporterais sur une île desserte ?
1 assiette, 1 couteau, 1 fourchette.

4- un personnalité qui t'inspire ?
pierre guyotat (fort modestement)

5- quel(les) célébrités te fais (font) craquer ?
asia argento, ou lauren hoffman, voire liandra dahl...

6- ton pêché mignon ?
le mauvais vin.

7- les trois choses les plus proches de toi pendant que tu réponds à mes questions ?
un verre de kir, un casque audio sony MDR-XD100, une porte ouverte.

8- ton plus gros défaut ?
la procrastination.

9- si tu pouvais exaucer un souhait ?
pisser de la tequila.

10- ta plus grosse honte ?
être le dernier à lacer mes chaussures,  après la sieste, en première année d'école maternelle.

11- comment imagines-tu ta vie dans dix ans ?
mort, au moins...

ou chez http://ohedugateau.com/2012/03/24/j-350-et-si-on-blablatait-un-peu/

1- la pire honte de ta vie ?
cf: supra.

2- à ton dîner presque parfait, qui inviterais-tu ?
un dîner entre filles, idem... ou presque... liandra dahl, carlin ross, barbie woods,  ainsi que cette vieille baderne de philippe sollers.

3- ce qui te révolte ?
le fait qu'hervé le roux n'ait point retrouvé cette passionaria: http://www.youtube.com/watch?v=ht1RkTMY0h4

4- ce qui t'émeut ?
l'étrangeté certaine.

5- une personnalité que tu ne supportes pas ?
anne roumanoff, voire philippe sollers (que je compte empoissonner lors du dîner). mimie mathy est hors-concours.

6- qu'est-ce que tu aimerais faire et que tu n'oses pas ?
prendre le soleil.

7- trois mots pour décrire ton blog ?
quitter le solide.

8- ta devise dans la vie.
si tu glandes bien, tu arrives bien. (redite)


9- le pays de tes rêves ?
celui ou l'on arrive jamais.

10- plutôt rat des champs ou rat des villes ?
plutôt renard, cela va sans dire...

11- ne jamais dire...?
i love it when a plan comes together.


à suivre, 11 choses que vous ne savez pas de moi, donc:

1- j'ai dû subir six fractures/fêlures (mâchoire, index droit, talon droit, nez x2, orteil droit) en ma pôvre existence sans jamais bénéficier de quelque plâtre/emplâtre.

2- le travail salarié ne veut pas de moi.

3- il m'arrive de regarder days of your lives le matin, sur france2.

4- j'ai pris trop de poids, ces derniers temps.

5- je me complais en bien des situations pathétiques.

6- je n'ai pas assez de courage (against the machine)


7- je sais que toute croyance est ridicule.

8- je me masturbe fréquemment.


9- je prends les cons pour ce qu'ils sont (ex: http://www.2012-2025-findumonde.com/   voire http://www.eteissier.com/ )

10- j'écris, en vain...

11- je me hais, avec une bienveillance certaine.

enfin, 11 questions, auxquelles vous répondrez peut-être, si vous avez le temps...

1- qui t'effraie ?

2- l'éphémère capturant l'éternité, c'est pour quand ?

3- seuls dans l'univers, le sommes-nous ?

4- les vieilles gloires se dandinent-elles encore ?

5- la procrastination est-elle une solution ?

6- vous souffrez ?

7- la distance est-elle réellement une échéance ?

8- seul comme franz kafka, certes... mais après ?

9- s'évertuer à comprendre, le début d'une certaine lucidité ?

10- parfois, voir est entendre, n'est-ce pas ?

11- admirables, nos nuits, par delà, éphémères, peut-être ?









jeudi 5 juillet 2012

alone again...

je n'ai rien vu rien perdu
le coeur même à nouveau
soit-elle intense à l'air libre.
voudras-tu vouloir rien
dira j'ai le tu pas
encore après le temps
que me rien avec peine
étrange auprès donner,le seul
avec entrain blême j'avoue
choisis toi le t'aime
pour passer
au loin même
indécises elles sont
nos adjurations
je qui pourquoi passage de toi

mercredi 4 juillet 2012