... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

vendredi 31 mars 2017

Frontière...

Nocturne à l'errance limite. Pâle indistincte cohérence induite. D'éruptions en falsifications, frontière... Confins intimes même merdre. Fiel ainsi après ces larmes d'ombre. Fuir à l'immanence lente et large,  instinctuelle... Quelque instant encor.

To dry...


Cold War Kids Hang Me Up To Dry

Nadja (extraits)


"Qu'on attende pas de moi le compte global de ce qu'il m'a été donné d'éprouver dans ce domaine. Je me bornerai ici à me souvenir sans effort de ce qui, ne répondant à aucune démarche de ma part, m'est quelquefois advenu, de ce qui me donne, m'arrivant par des voies insoupçonnables, la mesure de la grâce et de la disgrâce particulière dont je suis l'objet; j'en parlerai sans ordre préétabli, et selon le caprice de l'heure qui laisse surnager ce qui surnage." (pp.22/24)

"Nadja a téléphoné en mon absence. A la personne venue à l'appareil, qui lui demandait de ma part comment l'atteindre, elle a répondu: « On ne m'atteint pas.»" (p.111)

"Qui est la vraie Nadja, de celle qui m'assure avoir erré toute une nuit, en compagnie d'un archéologue, dans la forêt de Fontainebleau, à la recherche de je ne sais quels vestiges de pierre que, se dira-t-on, il était bien temps de découvrir pendant le jour - mais si c'était la passion de cet homme !- je veux dire de la créature toujours inspirée et inspirante qui n'aimait qu'être dans la rue, pour elle seul champ d'expérience valable, dans la rue, à portée d'interrogation de tout être humain lancé sur une grande chimère, ou (pourquoi le reconnaître ?) de celle qui tombait, parfois, parce qu'enfin d'autres s'étaient crus autorisés à lui adresser la parole, n'avaient su voir en elle que la plus pauvre de toutes les femmes et de toutes la plus mal défendue ? (pp.133/134)

La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas. (p.190)


in Nadja, André Breton, Folio/Gallimard

dimanche 26 mars 2017

Eros errances...

Saccades errances parole lente ruisselle attention après nuit. Breuvage élan surprise blanche à l'hémistiche. Par-delà cendres, cadavres, de mauvais vin en matin gris. Savoir l'absence, d'ignorances interstices après le soir incertain. Merdre. #Merdre. Quelques secondes encor... Rien n'existe qu'un d'interrogation point, Eros, alcool, Eros...

mercredi 22 mars 2017

Soupçon...

Musicale. Cette errance. Parmi  les silences. Torsion. A la scène confusion, oscille scansion. Violence d'événements même. Espaces crus, désincarnation & craintes. Fuir. Fuir. Mise à nu du corps en espace restreint. Passage difficile. A la nuit semonces, simulacres & paroles... Pour rien. Un élan cette danse menace. Distractions secondes. Risque ainsi, par-delà cet éclair, subtile alternative...

mardi 21 mars 2017

Sommaire...

Disparate et létale, ta langue un horizon, par-delà nuit privilège, ce temps nomade, tangue inclination révérence, hurlements incertains, chaos imaginaire, chavire monde, flux & reflux continent, remous merdre, flamme passagère état, savoir est errance, du temps cette existence, par instant véhémence, par-delà tremblements, surface à l'hémisphère, encor, encore... Rythme fort tremblement après cet errement, ta voix cette ignorance, indécence sommaire, hier faible dénouement, amer même scansion, être merdre longtemps... Toujours est cette nuit, à la lumière blême, savoir une distance, d'égarement en frasque, énergumène même.

dimanche 19 mars 2017

Un certain regard...








Par-delà ces auto-portraits, sublimes, le travail de la poëtesse, subtil, existe


dimanche 12 mars 2017

Un exil.

La nuit après la nuit, errance fissile, ignorance intime, savoir le monde en fulgurance infime, après la vie, encor l'autre... Fin merdre, telle une délicatesse, ton ombre un exil... Ta nuit l'adrénaline, ton errement son pixel, à l'ailleurs tant survivre, à décombres des réponses... ou pire. Latence, après les interstices, indolence tant, la nuit... Connaitre l'ignorance et savoir l'événement par-delà cette errance ... Nuire. Disparate même, un horizon conceptuel, à l'épreuve du temps, mécanique alternative, ailleurs est ici même...

Dilemme


Cut


Cut, full album, The Slits 

lundi 6 mars 2017

Substance(s)

Point de failles amères... Des fissures peut-être. Mur d'ombres, élégances même... Constructions étranges, et étrangères...  Rugosité intense au-delà de l'abysse... Dérives d'océan en épaves succinctes. Chaque parcelle de corps à la peau rare... Une seconde pour des lustres. Transpiration amène, intensité certaine, souffrance... D'errements en méandres, substance(s). Savoir ta lune mon indifférence... Chaque pierre son existence, propre. Chaque récit son ignorance, encor; par-delà  nuits anthracites, scansion. Oraison criminelle, ersatz.

Nuire,

Nuire,
Nuire
Par-delà la venelle
Entonne
hémisphère
Valence
Merdre
Nuire
Un constat
d'innocence
Amère
Encore
Subite latence
Invective
Nuire
Non, rien
Précipice un
Troublante
Errance
en un mouvement
Nuire,



jeudi 2 mars 2017

Terminal boredom


PiL, Theme, 1978