... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

dimanche 23 septembre 2018

Anale anaphore...

Lécher un cul est revenir à l'origine,
de toutes choses et de rien;
lécher un cul est ce fantasme adolescent,
et cette histoire d'adulte évanescente;
lécher un cul est ressentir la vie,
par-delà son accoutrement;
lécher un cul est découvrir une île,
camouflée en ces sombres errements;
lécher un cul est cette aventure,
interdite à l'amertume fervente;
lécher un cul est cette terre,
étrangère & duelle & complice;
lécher un cul est un délice lent,
rigoureux, fantomatique, inconstant;
lécher un cul est cette friandise,
admirable ou acide, toujours délicate;
lécher un cul est encor' cet espace,
où le possible est le probable;
lécher un cul enfin liberté de la langue,
à la recherche de hauteurs étranges.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire