... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

samedi 11 juin 2011

le jour d'après

le jour d’après ne plus penser séduire - seducere - corrompre à l’est trois éléments songent à la distraction à l’écoute baroque d’un frémissement sourd trépidations intenses et abandon véniel j’attends et n’attends rien entends à peine et n’attrape que dalle encore, arrêter, sans entrave s’égare la nuée en cendres déployées, circonvenir ainsi, captifs et violents, ces gestes s’entrelacent en un ballet perfide ozone raréfié - soudain – ne plus vouloir pas eux ensuite je suis là.

1 commentaire:

  1. Chercher, trouver, perdre et chercher encore...

    RépondreSupprimer