... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

mardi 31 mai 2022

Trépidation

 Détresse insane corps las figures quelques par-delà limite mains indistinctes et affres abîmes frayeurs immobiles incandescence en mouvement fuites à l'absence hier est demain même à convulsion événement. 

Anamorphoses...





Miroir, oh mon miroir ! Cristina Essellebée, L'oeil de la femme à barbe, collection irrévérencieuse

lundi 30 mai 2022

La Faim du Monde


 OsSang, par Bernard Benoliel 

samedi 28 mai 2022

Asymptotique

 Distance luminique errance féconde rien n'existe que ces cônes de lumière irrévérents... Plus tu fuis, plus profond ils s'immiscent... Ils te précèdent et te suivent avec dextérité même... Tu penses à te perdre. Ils t'invitent encore. La nuit. Et il n'y a rien d'autre... Il n'y a rien d'autre...  Rien d'autre... Une asymptote. 

vendredi 27 mai 2022

L'éternité de l'instant - histoire(s) de corps

 























































Le travail de Mathilde Biron gagne à être connu... Qu'elle convoque Woodman, Goldin, Miller ou D'Agata, son oeil se fait perçant quand sa bienveillance reste sans égale... Ainsi, ses modèles semblent se donner plus qu'ils ne s'offrent: une certaine idée de la confiance, sans contrat aucun. Alors, se révèlent des éternités d'instants, l'éphémère capturant l'absolu...

mercredi 25 mai 2022

Aveugle

 J'ai vu des lunes entrelacées perturber les nuits d'hier... Des métastases tisser leur toile en ce ventre désert. Des âmes saoules à l'encontre...  Des griffes glisser par-delà le vide. Des tesseracts à la sorgue intestine... Des tempes battre au rythme de l'écoulement d'un sang. Des faisceaux affaissés et trainants... Ainsi que des murs aux failles lasses & extimes. 

dimanche 22 mai 2022

The dock of the bay

 

Otis

Crève-cœur

 Droite ligne hélas... Frontière blême...  Acharnement persévérance... Vivre hier... Ton billard mon opinel. Allure folle à l'extinction des feux. Encor secondes quelques véhémences...  La voix libre ne l'est jamais, comme ces injonctions jadis... Finalement errance après la nuit. Réflexion en mouvement. Débordement(s) cadrage - cadrage(s) débordement. De l'attention structure. Compréhension limite... Crépuscule indiffère... Décompenser fibrose. Obscurité adverse. Contraste  tant fragile... Pièces d'ailleurs, disparitions, lames de fond, événement. En perspective élan gracile. A latitude crève-coeur. Cette ombre évagation. Ton aube un horizon. 

jeudi 19 mai 2022

A la plume, le dernier des burlesques.

  J'y dis ça sans afficher ma malice, je la garde juste en moi, il capte bien la réponse en entier, je le sens, tellement je suis proche de son esprit, peut-être même que j'arriverais à me connecter à lui si sa collègue était pas là. Son inquiétude pèse toujours sur notre complicité. Mais je la sens pas hostile non plus, elle voudrait s'immiscer dans notre interrogatoire, à moins (et là je crois que je dois une fière chandelle à la Brigoule) à moins qu'elle cherche à m'alerter. Il faudrait pas que le gendarme connaisse lui aussi le secret de l'infusion et qu'il attende juste que je me connecte à lui, mais ça, je pense que le curé se serait débrouillé pour me le faire comprendre. L'autre possibilité, je le perçois dans un sourire enjôleur, dans ses yeux pétillants, c'est trop beau pour être vrai, ça me rappelle un peu l'expérience avec Pierre, le policier de Clermont-Ferrand, l'autre possibilité donc, c'est que certains policiers ou gendarmes choisissent la piste de la séduction pour mener leurs enquêtes. Mais tout ça me dit toujours pas pourquoi, elle, elle me montre autant son inquiétude. Et que lui s'en inquiète pas le moins du monde. Est-ce que ça pourrait faire partie d'un jeu pour me déstabiliser, la flic inquiète, le flic rassurant. Et lui qui me pose une main sur l'épaule.  

Extrait de Rabalaïre pp824/825, Alain Guiraudie, P.O.L.

mardi 17 mai 2022

Un - certain - regard

 Parfois fol même insigne hier encore au loin. Un regard. Rien n'existe ailleurs qu'une vision clandestine. Contacts lâches ornière aéropage. Vos nuits sont étrangères. Mes rêveries mensongères.  Attente ensuite à l'ennui. D'accumulation électrique en souffle chimérique, tumulte. Rancune à l'instant, horizon intime. Fièvre subsiste, élan persiste. Désirs à démêler. Beauté convulsive, carte transparente. Légitime l'absence. 

samedi 14 mai 2022

dérives

 Destruction d'errance aérolithe à l'azur des mots indolence au futur ignorance après la nuit ton marteau mon enclume somnolence invective à l'abandon dérives convulsion à sa trousse inhérence à son hymne des rumeurs même ici est ailleurs et là encore espoir las ce manifeste: elle est retrouvée, quoi ? L'éternité - moins un jour.

vendredi 13 mai 2022

Eternel retour

 


MKB Fraction Provisoire, Le Chant des Hyènes

Le trésor des îles chiennes, F.J. OsSang (1990)

D'après...

 Il s'agit de s'assurer des incertitudes. Rien de moins innocent que cette gymnastique. Evidence au supplice, et puis non. Imminence détente à l'articulation. Processus d'ailleurs même là. Prolégomènes à toute indifférence. Cette aiguille en un pli. Des ricochets fissure. Devenir source - infinie. Je prends ton nom et le déforme. Ne rien attendre à la nuit.

lundi 9 mai 2022

samedi 7 mai 2022

Hiatus (Infinitive - 21)

 S'enfoncer dans l'hier interstice, clepsydre errance à l'huis, mourir deux fois pour rien, renforcer l'hiatus, nuages sombres à l'identique, parfaire même son ennui en une ignorance lasse & lente, de ruines champ dérisoire, ton temps mon abandon, isotopies, des résistances fomenter, rien ailleurs qu'un lendemain erratique... 

jeudi 5 mai 2022