... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

mardi 5 juillet 2022

Vivre - un aphorisme

 Il s'agit de cocher toutes les mauvaises cases, au plus vite...

Musardine

 

Photographe inconnu

            Nocturne  

 Musarde 

 

jeudi 30 juin 2022

Corsaire

 L'ailleurs est hier factice l'ennui même encore des secondes quelques pour n'être qu'à peine. Et qui connaît cela ? L'interaction licite ou, par-delà champs magnétiques... Existe et ne vit pas ?  Corsaire après contrainte lasse. Ta nuit mon espace. Cohabitation infime. Sérénité des réprouvés, failles amères. Survivre après c'est assez merdre intime. Endurer l'errement. Continuer l'esquisse... 

mercredi 29 juin 2022

Louvoyer - un aphorisme.

 Puisque rien n'ira jamais, n'allons pas. 

mardi 28 juin 2022

lundi 27 juin 2022

Many things (to wear)

 


20 years before... 

samedi 25 juin 2022

Merdre encor'

Bruit du vide saisissant 
Errance d'ombres labiles 
Par-delà confessions 
D'amyle nitrites 
En hier abandon même 
De rêves féroces 
En désirs d'ondes 
Gravitationnelles 
Ici & maintenant 
Un anéantissement.

jeudi 23 juin 2022

Clown

 Je me vois comme un être humain intelligent & sensible 

doté de l'âme d'un clown 

qui me force à tout saborder 

aux moments les plus importants.

La nuit n'existe pas...

 La nuit n'existe pas elle est cette oraison la nuit n'existe pas elle est cette obsession la nuit n'existe pas elle est cette scansion la nuit n'existe pas elle est cette illusion la nuit n'existe pas elle est cette intrusion, la nuit n'exista pas elle est son absence d'inflexion, la nuit n'existe pas elle est machination,  la nuit n'existe pas après les illusions la nuit n'existe pas, elle est collusion cette, la nuit n'existe pas, s'égare à l'horizon.

dimanche 19 juin 2022

Wanna be your dog


 Sonic Youth & co
Live on Night Music (1989)

vendredi 17 juin 2022

Merdrer bel


J'estime qu'être un artiste est échouer comme nul autre n'ose échouer, que l'échec constitue son univers et son refus désertion, arts et métiers, ménage bien tenu, vivre 

mercredi 15 juin 2022

Déséquilibre

Quelques traits du roman poëtique que l'on retrouvera à la lecture de mes romans: 

Roman sans paysage 
Roman à la première 
Et à la dernière personne 
Roman réduit à sa plus simple expression. 
Un personnage 
Les autres diminués. 
Un roman sans air et sans chanson aux personnages presque anonymes.
Question d'éclairage, la couleur du roman. 
Roman sans espoir sans rêve affreusement opaque. 
On ne savait même pas qu'il y aurait un roman. 
Un temps dur. Un temps sans âge. 
Le livre n'est que l'histoire la description la translation d'un remède possible. 
A une grande souffrance. 
Comment remédier à. 
Ainsi docteur des âmes j'écrirai un livre. 
Etrange drame. 
Absence de héros. 
Nous ne sommes plus à réclamer des héros dans une aventure. Un personnage suffit amplement. 
Mais justement même sommaire même réduit il ne parvient plus à accorder sa fragile présence. 
Plus que sommaire: absent. Refus de vivre. 
De participer. D'affronter. 
De parler. 
Roman du vide. 

Extrait de "Les Résumés" pp 134/135 Othello/Le Nouvel Attila Hélène Bessette.

dimanche 12 juin 2022

Be-Bop-A-Lula

 

Gene Vincent, 1958 

vendredi 10 juin 2022

D'ombre (Infinitive - 22)

Embrasser le fond diffus cosmologique, imaginer ivresse intestine, tendre à l'ailleurs même, sculpter l'aube en crépuscule, ne pas en revenir, errer d'images en photogrammes, heurter quelque élément de nuit, vibrer encore pour peu, ironiser à la seconde, savoir l'écart avant l'ennui, envisager des figures de style, & musarder ainsi, en zones d'ombre... 

jeudi 2 juin 2022

Ultime apophtegme

 C'est une chose fameuse que d'être illisible dans un monde infâme.

Bertrand Delcour. 

mardi 31 mai 2022

Trépidation

 Détresse insane corps las figures quelques par-delà limite mains indistinctes et affres abîmes frayeurs immobiles incandescence en mouvement fuites à l'absence hier est demain même à convulsion événement. 

Anamorphoses...





Miroir, oh mon miroir ! Cristina Essellebée, L'oeil de la femme à barbe, collection irrévérencieuse

lundi 30 mai 2022

La Faim du Monde


 OsSang, par Bernard Benoliel 

samedi 28 mai 2022

Asymptotique

 Distance luminique errance féconde rien n'existe que ces cônes de lumière irrévérents... Plus tu fuis, plus profond ils s'immiscent... Ils te précèdent et te suivent avec dextérité même... Tu penses à te perdre. Ils t'invitent encore. La nuit. Et il n'y a rien d'autre... Il n'y a rien d'autre...  Rien d'autre... Une asymptote. 

vendredi 27 mai 2022

L'éternité de l'instant - histoire(s) de corps

 























































Le travail de Mathilde Biron gagne à être connu... Qu'elle convoque Woodman, Goldin, Miller ou D'Agata, son oeil se fait perçant quand sa bienveillance reste sans égale... Ainsi, ses modèles semblent se donner plus qu'ils ne s'offrent: une certaine idée de la confiance, sans contrat aucun. Alors, se révèlent des éternités d'instants, l'éphémère capturant l'absolu...

mercredi 25 mai 2022

Aveugle

 J'ai vu des lunes entrelacées perturber les nuits d'hier... Des métastases tisser leur toile en ce ventre désert. Des âmes saoules à l'encontre...  Des griffes glisser par-delà le vide. Des tesseracts à la sorgue intestine... Des tempes battre au rythme de l'écoulement d'un sang. Des faisceaux affaissés et trainants... Ainsi que des murs aux failles lasses & extimes. 

dimanche 22 mai 2022

The dock of the bay

 

Otis

Crève-cœur

 Droite ligne hélas... Frontière blême...  Acharnement persévérance... Vivre hier... Ton billard mon opinel. Allure folle à l'extinction des feux. Encor secondes quelques véhémences...  La voix libre ne l'est jamais, comme ces injonctions jadis... Finalement errance après la nuit. Réflexion en mouvement. Débordement(s) cadrage - cadrage(s) débordement. De l'attention structure. Compréhension limite... Crépuscule indiffère... Décompenser fibrose. Obscurité adverse. Contraste  tant fragile... Pièces d'ailleurs, disparitions, lames de fond, événement. En perspective élan gracile. A latitude crève-coeur. Cette ombre évagation. Ton aube un horizon.