... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

dimanche 31 mai 2020

Vivre fatigue...


Souvenir d'oubli... 

samedi 30 mai 2020

Situation (little blood)

Situation malléable à ciel incertain. Errance d'outre-tombe façon Rose de Fer... Sépulcre d'années/lumière en un instant blême... A little blood... A little blood... Quelque effort pour à peine un cliché révolu. L'innocence s'égare à l'envi. Malgré les ans ainsi: savoir la règle, entendre l'exception.

vendredi 29 mai 2020

Petites tranches poëtiques


Minard, Luca, Casas, Limon, Rouzier, Bessette
#merdre 

jeudi 28 mai 2020

Hey girl Hey boy


Frères Chimiques, merdre

mercredi 27 mai 2020

Malgré-Tout

Ainsi, nous sommes tous des "Malgré-Tout" 
#Merdre 

The Diamond Sea



Sonic Youth, Washing Machine, track 11

samedi 23 mai 2020

Pourtant

En ce vide incertain, des flashes - à la nocivité relative & létale - parcourent les abords de la droite rétine, inconscients & lucides, à la recherche lasse et fugace de quelque élément à détruire par-delà leurs errements... d'épanchements latents en violences intestines, leur aventure élégante et ultime n'existe point...

dimanche 17 mai 2020

Ibidem

Un océan de merdre et quelque étoile naine... Voilà ce qu'il reste de cet univers contrit... A l'aube irrévérence et sommations d'usage... Déchirer l'espace et contraindre le temps, ibidem, ultimes limites auxquelles destin équivoque confronté... Disparaître à l'onde gravitationnelle, entre oscillations et errements... Aux confins incertains, réflexion, quelle atmosphère ?  

mardi 12 mai 2020

Itchy & scratchy


Boss Hog

Singularité

Errance attention séquelles scansions alone encore intempérie après la nuit vient le monde vieil ainsi et quelques secondes... Partout pluies immanence(s) ténèbres. Malaise errement ce centre incertain et cette frontière vaine ou... Savoir l'hier, épiphénomène à l'instant... Comprendre l'absence comme caprice... Souvenirs d'abscisses en ordonnées... Itérations en exorcismes. Nocturne interdite, flagrance blême, singularité.

mardi 5 mai 2020

Ephémère...

Je ne sais pas la vie, guette l'avant et déforme l'après, estime l'ivresse lente et lasse... Je ploie sous une masse aveugle et contemporaine. Je comprends l'incertain et imagine l'étude. Encore là malgré la lassitude, l'espace est indécent et les murs délicats. Je cherche l'hier et l'après-demain, débusque des spectres imaginaires, comprends avec peine les invisibles. A l'aurore, je demeure un instant... Je suis cet éphémère, quelque seconde douce-amère...

vendredi 1 mai 2020

Faire comme si l'on croyait...


Gilles Deleuze, 17 Mars 1987, Femis, Paris. 
Extrait de la conférence Qu'est-ce que l'acte de création ?